Audit légal et contractuel

Taxonomie : première Etude signée BM&A pour l’APDC

En mars derniers, BM&A, Ginini Antipode et KPMG ont réalisé conjointement une étude sur les premières informations publiées au titre de la nouvelle règlementation Taxonomie, auprès de 36 groupes du SBF 120 pour l’APDC.

Depuis cette année, les entreprises non financières doivent présenter la part de leur chiffre d’affaires, de leurs dépenses opérationnelles (OPEX) et de leurs investissements (CAPEX) éligibles aux deux premiers objectifs de la Taxonomie, l’atténuation du changement climatique et l’adaptation au changement climatique. Les acteurs financiers qui ont leurs propres indicateurs, basés principalement sur leurs investissements, ne sont pas inclus dans l’étude.

Que peut-on retenir de cette étude ?

 Si 94 % d’entre eux ont procédé à des investissements qualifiés d’éligibles, seuls 58 % ont une part de leur chiffre d’affaires éligible, et 47 % concernant les opex. De plus, même le caractère éligible de ces indicateurs est parfois limité. Par exemple, seuls 2 % du chiffre d’affaires de Capgemini et 16 % de Saint-Gobain répondent aux critères de la Taxonomie. De même, Engie compte uniquement 15 % de ses opex éligibles.

Pour en savoir plus sur cette étude, n’hésitez pas à contacter nos expertes Marie-Cécile Moinier et Anne-Marie Jolys-Bris.

Et retrouvez l’article ici : https://www.optionfinance.fr/actualites/taxonomie-les-entreprises-ont-publie-leurs-premiers-indicateurs.html

Lire aussi
  • 20 avril 2022

    Les Fiches pratiques du H3C

    Lire l'article
  • 4 avril 2022

    Société à mission : le rôle de l’OTI désormais encadré

    Lire l'article