Banque/ Assurance

Comment atténuer les coûts du reporting réglementaire ?

Dans Revue-Banque, notre directeur associé du pôle bancaire et réglementaire Thomas Verdin et, Johan Leroy, Senior Manager du pôle banque nous énonce les divers axes de réflexion émis par l’EBA quant à la diminution des coûts du reporting règlementaire.
« En 2020, l’EBA a mené une enquête sur le coût de la conformité. L’objectif était double : mieux comprendre les coûts liés à la production des reporting et identifier les moyens de les réduire. La version finale de l’étude a été publiée le 16 décembre 2021, avec deux maîtres mots : intégration et proportionnalité »

Les vingt-cinq recommandations de l’EBA pourraient permettre une réduction indéniable des coûts des rapports (estimée entre 188 et 288 millions d’euros pour les institutions de petites tailles et non complexes).

Nous retrouvons notamment : la proposition du changement des processus de définition des reportings réglementaires afin de limiter les parutions et faire évoluer les exigences du reporting tout comme la cohérence globale dans la demande de données (dictionnaire de données commun, point de collecte centralisé unique dans l’UE, une gouvernance transverse) mais aussi l’utilisation accrue de la technologie dans le processus déclaratif.

D’après Thomas Verdin et Johan Leroy, d’autres solutions pourraient être apportées dans le futur notamment sur des reportings perçus comme relativement coûteux et complexes par les établissements… Un premier pas a néanmoins été franchi dans la réduction des coûts de conformité et de reporting, le reporting intégré étant un vrai levier de proportionnalité.

Retrouvez l’article complet sur le site revue-banque.fr

Lire aussi
  • 30 mars 2022

    La décarbonisation à marche forcée

    Lire l'article
  • 7 février 2022

    Reporting extra-financier – A quand les normes ?

    Lire l'article